[google1564fc8e1c1a18b4.html]
Share
twitterlinkedinfacebook
Image 1 of 1
Honey Buzz in Berlin022.TIF
Philipp Markert, 26 ans  avec ses ruches sur l’église de la résurrection à deux pas d’Alexanderplatz et de l’allé Karl Marx. Cette église a été transformée après la chute du mur en centre de conférence environnemental avec un toit végétalisé et des panneaux solaires pour produire de l’électricité. « Je travaille comme chef cuisinier dans un restaurant et j’ai également suivit une formation d’ingénieur des technologies du bois à l’université...j’ai commencé l’apiculture il y a deux ans après un séminaire sur les abeilles. «  Je déteste les pesticides et je fais mes courses en produits bio sur les marchés locaux. C’est difficile d’être un activiste écologiste en Allemagne alors je défends les traditions, la bonne cuisine et les produits biologiques et je boycotte les supermarchés, l’industrie alimentaire qui utilise des pesticides. »/// Philipp Markert, 26 years old, with his hives on the Church of the Resurrection steps from Alexanderplatz and Karl Marx Avenue. Following the fall of the Wall, the church was transformed, into an environmental conference center with a vegetal roof and solar panels to produce electricity. “I work as the head cook in a restaurant and I also studied to be an engineer in wood technologies at university… I started beekeeping two years ago after a seminar on bees. I hate pesticides and I shop for organic products at the local markets. It’s hard to be an ecological activist in Germany so I defend traditions, good cooking and organic products and I boycott supermarkets and the food industry that uses pesticides.”